Comme je le disais ce week-end, je commençais à me désespérer par rapport à la correction de mes devoirs et notamment le 1er.

Heureusement avant de téléphoner pour hurler ma colère et mon désespoir, mes 2 neurones disponibles se sont connectés... J'ai recherché dans les nombreux papiers reçus au moment de mon inscription et là... que vois-je? Je peux me connecter sur internet à l'espace élève!!!

Je m'exécute donc, adresse du site, n° d'élève, code perso (qui fait 3km) et là... Miracle! Je tombe sur mon espace!!! Youpi!!! Là quand même petite déconvenue, je vois mes 2 derniers devoirs notés à la correction (ouh là!) mais point mon QCM... Bon cela soit dit en passant, je crois que j'ai oublié de mettre une étiquette de repérage à un endroit... Mais là je découvre que je peux faire les QCM en direct sur le site et avoir la note et la correction directement!

Je me suis donc exécutée, là je me suis trouvée embêtée car rien n'est précisé  quand au nombre de réponses. En effet dans certains QCM il n'y a qu'une réponse possible, dans d'autres plusieurs. J'ai opté pour ne mettre qu'une réponse (bien que dans certains cas j'étais embêtée parce que plusieurs réponses me semblaient justes) sauf quand la question sous entendait plusieurs réponses.

Du coup, sur ce QCM sur "l'initiation aux travaux de la couture", je ne suis pas très fière... 13.50/20, pfff! J'aurai dû me fier à mon instinct...

J'ai déjà peur pour mes autres devoirs, notamment les exercices de couture à la main. J'ai foiré la couture des agraffes! J'en ai refait depuis pour la jupe du déguisement de ma maman et c'était nickel.

Actuellement je travaille sur l'évolution de la mode, on part de la belle époque pour arriver à nos jours. Je voulais commencer à travailler dans le même temps mes travaux de piquage, mais il me manque une précision, j'attends donc la réponse du professeur avant de me lancer.

Je dois faire 4 chapitres entre demain et mercredi pour apprendre l'ensemble du cours avant la fin de la semaine et faire mon 1er devoir de la série ce week-end, bien que je travaille...